Accueil  La méthode Suzuki  L'équipe  Rondo di cello  Les news   Galerie   Témoignages  Les plus  Etranger  Les 30 ans de l'école  Contact "; echo ""; } function Menu2() { // Affichage du menu principal echo ""; echo "
"; } // -------------------------------------------------------------------------------- // Function : Accueil() // Description : // Affiche la page principale d'accueil // -------------------------------------------------------------------------------- function Accueil() { Menu(); echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
"; } // -------------------------------------------------------------------------------- // Function : Equipe() // Description : // Affiche la page "equipe" // -------------------------------------------------------------------------------- function Equipe() { Menu(); echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
"; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
Vous êtes ici: L'équipe

Chantal DARIETTO-LATIL, Professeur de Violoncelle, Direction pédagogique, musicale et artistique
      Premier Prix de Violoncelle et de Musique de Chambre au Conservatoire National de Région de Marseille, Chantal DARIETTO-LATIL a étudié à l’Ecole Normale de Paris avec Alain Fléau et Reine Flachot. Après avoir obtenu le Diplôme International Niveau 5 de la Méthode Suzuki, elle fonde sa propre école de Violoncelle «l ‘Education du Talent Musical» . Tuteur pédagogique au Cefedem-Sud à Aubagne, Maître Formateur International de la Méthode Suzuki, elle a également été professeur dans les écoles de musique de Saint-Maximin, Istres-Miramas, aux Académies Internationales d’Angers et Chaillol, ainsi qu’aux séminaires Nationaux de Violoncelle de Draguignan, Montargis et la Côte Saint-André. Elle est membre de l’Ensemble Instrumental Phocéen et du Sinfonietta de Marseille, Fondatrice et Directrice de l’Ensemble de Violoncelles « Rondo Di Cello ».
      En novembre 1999, elle a été invitée par le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et la Cité de la Musique pour donner une conférence sur la Méthode Suzuki lors du colloque sur l’enseignement des cordes. Elle a également présenté cette méthode lors d’un Congrès International de Pédiatrie au Palais du Pharo à Marseille devant un parterre de 250 pédiatres.
      En septembre 2002, elle se rend à Londres pour sa nomination en tant qu’ «International Teacher Trainer and Examination» par l’Association Européenne Suzuki. Depuis lors, elle forme des professeurs venus de Hollande, Belgique, Suisse, Espagne et France…
      Elle est régulièrement invitée pour donner des Master-Class dans de nombreux pays d’Europe parmi lesquels la Suède, le Danemark, l’Angleterre, la Suisse, l’Espagne, l’Italie, la Belgique et la Finlande. Elle a récemment participé aux Rencontres Mondiales du Violoncelle à Kobé au Japon aux côtés de Janos Starker, Lluis Claret, Gary Hofman, Philippe Müller et a joué sous la direction de Mstislav Rostropovitch lors du concert de clotûre qui rassemblait 1000 violoncellistes venus du monde entier.



"; echo "
"; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
"; echo " "; echo " "; echo "
Virginie SAUVEUR, Ancienne élève SUZUKI pendant de nombreuses années dans la classe de violoncelle de Chantal DARIETTO-LATIL, elle a obtenu un DEM au Conservatoire National de Région de Lyon dans la classe de Patrick GABARD. Elle a également obtenu un 1er Prix de Musique de Chambre dans la classe de Jean-Claude LATIL et un 1er Prix de Perfectionnement au Conservatoire National de Région de Marseille, un 1er Prix au Conservatoire de Cannes dans la classe de Philippe CAUCHEFER. Après avoir effectué 2 années au Cefedem-Sud d’Aubagne, elle a obtenu le D.E. de professeur de violoncelle. Parallèlement, elle a suivi la formation à la Méthode SUZUKI où elle a obtenu le diplôme du 4ème niveau agréé d’enseignement. Virginie SAUVEUR est actuellement Professeur à l’Ecole de Musique de Fuveau, à l’école de Violoncelle « l’Education du Talent Musical », musicienne de l’Orchestre Symphonique du Pays d’Aix et du Festival « l’Opéra au Village » de Pourrières et violoncelliste de l’ensemble de Violoncelles « Rondo di Cello ». Passionnée de Théâtre et comédienne, elle a participé avec « la Compagnie du Soleil » dirigée par Cathy DARIETTO au Festival Off d’Avignon.
"; echo "
"; } // -------------------------------------------------------------------------------- // Function : methodeSuzuki() // Description : // Affiche la page "Méthode Suzuki" // -------------------------------------------------------------------------------- function methodeSuzuki() { Menu(); echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
"; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
Vous êtes ici: La méthode Suzuki

L'école de violoncelle « L'éducation du talent musical » a été créée en 1986,sous l'impulsion de Chantal Darietto-Latil qui la dirige et l'anime.

En vingt ans la renommée de cette école a largement dépassé nos frontières.
La pédagogie est basée sur l'enseignement et la pratique du violoncelle par la méthode Suzuki.

Cette méthode, inventée en 1945 par Shinichi Suzuki repose sur deux principes de base :
    Le concept de l'apprentissage de la musique comme une langue maternelle
    Les cours de groupe dès le plus jeune âge

Cette méthode apporte à chaque enfant l'épanouissement et le développement nécessaires, dans la valorisation du travail et le respect de sa personnalité.

Les enseignants ont suivi une formation spécifique enrichie régulièrement à l'occasion de colloques, stages, séminaires.
L'apprentissage associe les parents aux enseignants.
L'école compte actuellement une soixantaine d'élèves, de 2 à 78 ans.
Plusieurs élèves qui ont débuté très jeunes sont aujourd'hui musiciens professionnels en France ou à l'étranger.
Outre les cours individuels et collectifs, l'école organise régulièrement des master-classes avec le concours de grands maîtres tels
Xavier GAGNEPAIN, Patrick GABARD, Ruben RIVERA, Yannick CALLIER, Alain BRUNIER, Antonio MOSCA, Anatoli KRASTEV, Luis CLARET, Christophe BOSSUAT, Carey BETH HOCKETT ou Ann GRABE.
"; echo "
"; } function rondoDiCello() { Menu(); echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
"; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
Vous êtes ici: Rondo di cello


Cet ensemble de jeunes Violoncellistes ( de 16 à 23 ans ) a été créé par Chantal DARIETTO-LATIL en 1987 afin de faire découvrir un plaisir un peu oublié, celui de la musique d’ensemble autour d’un même instrument.
Mieux que beaucoup d’autres, le violoncelle permet cette approche par sa tessiture, sa sonorité et grâce à son répertoire original déjà existant aux XVIIème et XVIIIème siècles et qui tend à se développer de nos jours.
Encouragé par les Grands Maîtres du Violoncelle Français ( X.Gagnepain, P.Gabard…) ou étrangers ( A.Mosca, L.Claret, A.Krastev…), le RONDO DI CELLO a donné un grand nombre de concerts en France, en Italie, en Suisse et en Suède.
Il s’est produit avec beaucoup de succès dans plusieurs festivals parmi lesquels :
  • Festival Cathédrale en Mai de CHALON SUR SAONE,
  • Festival de DALHALLA ( Suède ),
  • Festival des AULNES de SAINT-MARTIN DE CRAU, à l’UNESCO de GENEVE ( Suisse),
  • Festival de la « Via Francigena » de CHIAVERANO ( Italie ),
  • Festival « Violoncelle aux Etoiles » de MARSEILLE,
  • Tournée à GWATT et BERNE ( Suisse), Festival Corse de CORTE…
    Le RONDO DI CELLO a également obtenu le TROPHEE D’OR au Concours « ENFANTS DU MONDE » .
    Ouvert sur la musique actuelle, cet ensemble est le dédicataire d’œuvres de compositeurs dont il a effectué les créations : Robert COINEL, Claude CROUSIER …et a en commandes plusieurs œuvres.
    Son répertoire est composé d’œuvres originales ( Popper, Casals, Villa-Lobos…) et de transcriptions ( Vivaldi, Bernstein, De Falla, Offenbach, Strauss, Piazzolla…)
  • "; echo "
    "; } function lesNews() { Menu(); echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
    "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
    Vous êtes ici: Les news

    NEWS 2008/2009

    12 Décembre 2015: APRES MIDI DE NOEL EN MUSIQUE A LA BARASSE

    Adresse:100 BD BARASSE 13011
    Heure:14H30


    DU 5AU 8 FEVRIER 2016: STAGE EN ESPAGNE

    DU 3 AU 6 AVRIL2016: STAGE AVRIL RUISSATEL

    Préparation au concert ONU et du gala de fin d'année
    Prépration aux graduations


    1er MAI 2016: GRADUATION

    12 JUIN 2016: CONCERT DE L'ONU A L'EGLISE DU SACRE COEUR OU AU PALAIS DU PHARO

    Répétition:Tous les samedi du mois de mai et les 4,11 et 12 Juin 2016




















    DEBUT AOÛT 2016: STAGE EN ANGLETERRE

    DU 21 AU 26 AOÛT 2016: STAGE INTERNATIONAL CARROZ D'ARRACHE

    "; echo "
    "; } function contact() { Menu(); echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
           Association Européen Suzuki  - Association Américaine Suzuki  - Association Française Pédagogie Suzuki  -
           Association Suzuki de Bruxelles  - Centre de Talent Suzuki  - Institut Musical Suzuki Paris  - Suzuki Allemagne  - Suzuki Suede
           Institut Suzuki Anglais  - Editions Corroy
    "; } function Temoignages($temoin) { Menu(); Menu2(); echo "
    "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
    "; echo " "; switch ($temoin) { case "1" : echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
    Vous êtes ici: Temoignages / Alexis Eskandari

    Que vous a apporté le groupe durant toutes ces années ? Comment s'est-il transforméen l'ensemble Rondo di Cello ?

    J'ai commencé le violoncelle à six ans. Ce que j'ai surtout retenu de mes premières leçons de groupe, c'est le fait de jouer sur le même plan que les autres, puisqu'au début, on interprète les pièces Suzuki à l'unisson (déjà là, j'ai le sentiment que le groupe m'a fait faire des progrès considérables en justesse...).
    Le cours de groupe était un moment de joie, à la fois parce que l'atmosphère y était très détendue, mais aussi car cela permettait de lier amitié entre nous. Il est évident, qu'ayant tout de suite intégré le groupe, je n'ai eu aucun mal à me fondre parmi les élèves de l'Ecole du Talent Musical.
    A part cette impression de joie qu'il m'a laissé durant toutes ces années, le groupe m'a surtout appris à respecter une discipline, une hiérarchie des voix, et à accepter le fait que certains ayant une technique plus évoluée, jouaient les voix les plus difficiles (ce qui ne parait pas évident pour certains musiciens adultes venant de l'extérieur...). C'était une sorte de motivation au travail : progresser en technique instrumentale pour apporter un maximum de qualités à l'ensemble musical. De plus, je me suis rendu compte que cet ensemble évoluait de manière homogène, à tel point que la cohésion entre tous les violoncellistes était de plus en plus forte. C'est cette progression simultanée qui a donné naissance au Rondo di Cello.
    Et j'ai réalisé son importance il y a deux ou trois ans, après un concert à la Côte-St- André ; la tension était très forte ce jour-là et, mis à part l'existence de défauts techniques, je me pris à penser que nous avions l'étoffé de semi-professionnels. Je pense que je ne fus pas seul à avoir cette fierté. Bref, pendant les années suivantes, le Rondo di Cello s'est de lui- même stabilisé et il en ressortit une aisance scénique de plus en plus grande. Petit à petit, le trac dû aux concerts me quitta, ou plutôt agit de manière inverse.
    Je suis convaincu que cette assurance me vint de la qualité de chacun des musiciens présents dans le Rondo di Cello et de son chef et créateur. Chantai.
    "; break; case "2": echo "
    Vous êtes ici: Temoignages / Marine Rodallec

    L'Octuor... Comment vous expliquer...
    Voilà : tout simplement, un jour se crée un groupe d'enfants, d'amis. Leur point commun : ils jouent tous du violoncelle; alors, à partir de ces deux éléments la musique peut naître et s'épanouir. C'est ainsi que depuis notre plus jeune âge, nous jouons tous ensemble. Nous jouons, mais nous faisons bien plus que cela; nous vivons, nous grandissons, partageons énormément de moments, de choses.
    Chacun d'entre nous retrouve à travers l'octuor un moment de quiétude, de bien-être, de partage, d'amour, d'amitié (la liste serait longue si je continuais à tout vous énoncer). En bref, c'est notre tour d'ivoire.
    Bien sûr, nous connaissons des déchirements, des blessures, des séparations qui resteront longtemps dans nos coeurs; mais malgré toutes ces épreuves nous continuons, persévérons et nous trouvons à nouveau ce que je vous évoquais quelques lignes plus haut.
    En résumé, nous vivons des moments de la vie mais à plusieurs.
    Avec une différence, c'est qu'à chaque fois la musique est avec nous et nous sommes avec elle : ce que nous ressentons, vivons, elle le retransmet et ce qu'elle pense nous fait ressentir nous le retransmettons.
    Oui, je crois que c'est comme ça que je définirais, de façon brève, notre groupe.
    Je dis « brièvement » car, dans le fond, je ne pourrai jamais expliquer tout ce que représente, tout ce qu'est cet octuor; et je pense que c'est la même chose pour chacun d'entre nous.
    Sur ce, j'espère que nous aurons le plaisir de vous faire partager un peu de nous, de notre musique dans un temps proche ou lointain...
    Merci
    "; break; case "3": echo "
    Vous êtes ici: Temoignages / Virgine Sauveur

    Quand on débute jeune la musique, ce qui nous enthousiasme le plus est bien de s'amuser avec d'autres enfants. C'est ainsi que le cours de groupe est entré dans ma vie. Tout d'un coup on rencontre plein d'amis et ça rend plus facile à la fois la musique et l'intégration au sein de l'école de musique.
    En grandissant, on conserve cette amitié et, à l'âge où le regard des autres compte par dessus tout, le groupe est là et c'est réconfortant.
    La « madame » qui nous fait les cours devient de plus en plus complice de nos fous rires et de plus une deuxième maman (même si dans mon cas c'est aussi la première).
    Bien sûr, on ne fait pas que grandir. On progresse aussi !
    Et on évolue ensemble !
    C'est de cette évolution qu'est né le Rondo di Cello. On s'est fait plaisir, on a enchanté nos parents et, un jour, en acquérant de la technique et en continuant d'être original parce que très liés, on a fait plaisir à un public et on s'en est aperçu !
    On se regarde, on connaît par coeur le son de l'autre et pour cause : on a toujours joué ensemble ! Du coup on arrive à mieux sentir et faire sentir les émotions.
    J'ai l'habitude de les appeler mes « frères et soeurs de sons » !
    D'autres ensembles peuvent avoir plus de technique, mais aucn n'aura jamais la complicité et la communion que nous avons développés en jouant ensemble depuis le berceau !
    "; break; case "4" : echo "
    Vous êtes ici: Temoignages / Faustine Charles

    Extrait de son blog.

    Etant élève de Chantal Latil et passionnée par la Méthode Suzuki que j'approuve entièrement, j'écris ce témoignage pour faire part de mes impressions sur la méthode, son contenu, son ouverture, sans omettre de parler particulièrement de l'école de Chantal et de bons moments qu'elle nous a apporté.
    Tout d'abord, une biographie est indispensable: celle de celui qui est à l'origine de cette méthode, Shinichi SUZUKI.
    Né à Nagoya en 1898, Shinichi Suzuki a pour père l'un des plus importants fabriquants de violons dans le monde. A l'âge de 17 ans, il entreprend à Tokyo des études musicales qu'il achèvera à Berlin, après avoir passé 8 ans auprès du réputé violoniste Karl Klingler. Il se marie, rentre au Japon en 1928 et enseigne dès lors le violon à l'Ecole Impériale de Musique ainsi qu'au Conservatoire Kunitachi. En même temps, il fonde avec trois de ses frères le quatuor Suzuki.
    Quelques années plus tard, se révèlent à lui les potentialités inouïes d'éducation chez les très petits enfants. Il y concentre toute son attention. Après la deuxième guerre mondiale, il met sur pied, à Matsumoto dans la province de Nagano, l'Institut de recherche \"Education du Talent\".
    L'intuition fondamentale du professeur Suzuki est que tout enfant, même handicapé, parvient à s'exprimer et qu'une de ses expressions, sa langue maternelle, lui est naturellement apprise grâce à l'environnement dans lequel il évolue. Si des enfants étaient capables de parler des langues aussi nuancées et difficiles, ne le seraient-ils pas également d'exercer quelque forme d'art? Cela lui sembla certain. Dès lors, puisqu'il était violoniste, c'est à l'enseignement du violon qu'il appliquerait sa découverte. Grande fut sa surprise de voir le résultat auprès des enfants dépasser de loin ses espérances.

    Principes de base de la Méthode Suzuki:
    *** La méthode Suzuki étant fondée sur le fait d'apprendre la musique comme une langue maternelle, les enfants sont invités à commencer très tôt, à l'âge de 2 ans et demi ou trois ans.
    *** L'enfant doit écouter de la musique, et particulièrement le CD qui accompagne le cahier qu'il étudie (plus de précision là-dessus par la suite), chaque soir, afin de se mettre les musiques dans la tête sans même essayer véritablement: le principe est donc le même que celui de l'apprentissage d'une langue maternelle... Il développe ainsi une sensibilité musicale et de rapides progrès dépendant de ce travail.
    *** La méthode Suzuki implique les parents dans le travail avec l'enfant durant un certain temps. Il est courant que l'un des parents apprenne l'instrument en même temps que son enfant.
    *** Shinichi Suzuki a constaté que le chant aidait énormément: ainsi durant les cours comme à la maison, l'enfant doit toujours chanter ses morceaux. (efficacitée prouvée...)

    Description du contenu:
    La méthode Suzuki existe à ce jour pour violon, alto, violoncelle, piano, guitare, mandoline, harpe, contrebasse et flûte. Selon les instruments, il y a un certain nombre de cahiers qui peut aller jusqu'à 10 (c'est le cas entre autres au violoncelle). Dans ces cahiers, il y a des morceaux adaptés au niveau et des exercices pour certains. Un autre cahier est associé à chacun, comprenant l'accompagnement piano s'il y en a. Enfin, une cassette audio ou un CD accompagne chaque cahier. Il s'agit de l'enregistrement des morceaux. Tous les morceaux travaillés doivent être régulièrement revus pour développer son habileté à un degré supérieur. Au niveau des cours, chaque semaine il y a un cours individuel et un cours de groupe. Même à l'âge de 3 ans, l'enfant commence directement à aller aux cours de groupe (bien sûr, il y a plusieurs cours de groupe selon le niveau). Un minimum de 7 concerts par an est imposé. Ensuite, le nombre de concerts peut être largement dépassé. Petits et grands jouent tous ensemble, dès les débuts de l'apprentissage. Bien sûr, les tout-petits ne jouent que peu de morceaux, mais ils sont confondus aux grands malgré tout.
    Beaucoup de stages dans le cadre de cette méthode sont organisés. Par expérience je peux vous garantir que je n'en ai jamais fait un seul inutile, contrairement à d'autres stages extérieurs à la méthode.
    Régulièrement, des concerts nationaux ou internationaux sont organisés. Plus rarement, il y a des conventions internationales, comme récemment à Turin, en avril 2006.
    La méthode Suzuki est privée selon les pays... mais tellement efficace!
    Beaucoup diront que le problème, c'est qu'on ne fait pas de solfège... c'est faux. La méthode en elle-même ne l'impose effectivement pas. Son but est de faire commencer l'instrument en développant la sensibilité musicale, et non la théorie. Cependant plus tard, il est fortement conseillé de faire du solfège. C'est même quasiment imposé, peu n'en font pas.
    Un dernier point qui est très important: les premiers morceaux, adaptés pour enfants en bas âge, sont très faciles. Mais ils servent énormément. C'est dans ceux-là que tout le monde a appris les tenues, les places d'archet, les nuances... Tous les principes de base, autrement dit. Je pends un exemple de leur importance. Lorsque nous apprenons les aigus avec le pouce, nous reprenons les morceaux du cahier 1 pour devenir habile. C'est un travail assez rapide puisque les morceaux sont simples. Il permet de développer une véritable habileté dans l'aigu. Un autre exemple, afin de se mettre à l'aise dans des passages très difficiles, de même, on reprend les premiers morceaux, les variations surtout (Twinkle Twinkle Little Star) et on les fait sur ces passages. L'efficacité est fascinante, ne serait-ce qu'en une semaine. Vous voyez, c'est le genre de choses que le Conservatoire n'a malheureusement pas!

    Avis personnel :
    En ce qui me concerne, je suis complêtement fanatique de cette méthode, je ne trouve rien de mieux. Le conservatoire, n'en parlons pas. Enfin si, justement, parlons-en.
    Je ne compte pas critiquer. Il faut tout de même dire que les professeurs de conservatoire méprisent très souvent la méthode Suzuki... ormis les plus grands...! Pourquoi? Je vais vous le dire. Déjà, à cause ce présumé problème que nous n'apprennons pas le solfège... problème inventé, mais qui permet d'argumenter une opposition... Ensuite, ils pensent que la méthode Suzuki est bonne pour des petits mais qu'ensuite, il faut \"passer à autre chose\"...
    Eh bien non. J'en ai connu des gens du Conservatoire... Suzuki est fondé sur l'\"éducation du talent\". Quelqu'un qui n'est pas doué peut le devenir, car c'est l'oreille musicale qui est la priorité. Au Conservatoire, c'est la technique qui est privilégiée. Ensuite, soit l'enfant est doué, soit il ne l'est pas... et là, c'est très difficile, on craint le renvoi chaque année... Donc non, il ne faut pas passer à autre chose, car ceux qui ne sont pas naturellement doués coulent. Le conservatoire est public, il faut qu'il élimine pour avoir de la place... donc je les comprends. Enfin, ils pensent que la musicalité, en Suzuki, d'accord, mais que niveau technique, nous sommes nuls. Essayez de faire de la musicalité sans avoir la technique qui va avec... Dans 30 ans vous me direz où vous en êtes.

    Des sourires:
    Des sourires... oui. Parce que la méthode Suzuki donne un message d'espoir partout où elle passe. Pourquoi je dis cela? Eh bien cette méthode est ouverte à tous. Absolument tous.
    Je tiens à vous raconter une anecdote. Retournons en février 2005:
    Pendant les vacances, nous avons invité une école Suzuki belge de violon, dirigée par le professeur génial qu'est Koen Rens. Parmi eux, il y avait deux enfants trisomiques: une de 3 ans qui commençait à peine, et qui n'arrivait à pas grand chose, ce qui est normal, et une de 16 ans.
    Pensez ce que vous voulez. N'empêche qu'un soir nous avons fait un concert de musique de chambre, et celle de 16 ans a joué, accompagnée d'un orchestre de chambre... C'était absolument magnifique, plein de vitalité, beau, juste....... Et elle était heureuse, tellement heureuse! C'était époustouflant! Et puis elle ne connait pas le trac, alors elle jouait à l'aise. Vous vous rendez compte? Pour un enfant trisomique, jouer d'un instrument, se faire acclamer? Il n'y a que Suzuki qui propose cela. Et franchement, je trouve que c'est absolument magnifique.
    Encore une chose géniale avec cette méthode: toute l'école se connait, par les cours de groupe ou par les concerts. Et cela va même au-delà des frontières. Grâce aux stages, aux Conventions, etc, nous connaissons des personnes un peu partout. Il est très rare que quelqu'un quitte l'école. Parce que quoi qu'il arrive, il y a un véritable esprit de famille et rien que pour cela, les départs sont quasi-inexistants.
    J'aurais encore beaucoup à dire... Mais je pense que l'essentiel y est. Mais sachez bien que la musique n'est pas une corvée, c'est une façon de s'exprimer plus significative que n'importe quelle autre façon de s'exprimer. C'est un langage universel. Suzuki propose à chacun d'aller à son rythme, et ainsi tout le monde prend du plaisir. personne ne se sent pressé ou rejeté. L'école est un noyau solide, une union. Ce n'est pas le violoncelle, ce n'est pas la musique, c'est la façon dont je l'apprend qui me persuade pleinement que le monde serait paisible et chaleureux si tout le monde faisait de la musique.
    "; break; } echo "
    "; echo "
    "; } function lesplusold() { Menu(); echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
    "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
    Vous êtes ici: Les plus

    Suzuki Cello School Volumes 1 & 2
      01 Twinkle, Twinkle Little Star Variations
      02 Twinkle, Twinkle Little Star Variations
      03 Twinkle, Twinkle Little Star Variations
      04 Twinkle, Twinkle Little Star Variations
      05 Twinkle, Twinkle Little Star Variations
      06 French Folk Song
      07 Lightly Row
      08 Song of the Wind
      09 Go Tell Aunt Rhody
      10 O Come, Little Children
      11 May Song
      12 Allegro
      13 Perpetual Motion
      14 Long, Long Ago
      15 Allegretto
      16 Andontino
      17 Rigadoon
      18 Etude
      19 The Happy Farmer
      20 Minuet in C
      21 Minuet No. 2
      22 Twinkle, Twinkle Little Star Variations; piano accompaniment
      23 Twinkle, Twinkle Little Star Variations; piano accompaniment
      24 Twinkle, Twinkle Little Star Variations; piano accompaniment
      25 Twinkle, Twinkle Little Star Variations; piano accompaniment
      26 Twinkle, Twinkle Little Star Variations; piano accompaniment
      27 French Folk Song; piano accompaniment
      28 Lightly Row; piano accompaniment
      29 Song of the Wind; piano accompaniment
      30 Go Tell Aunt Rhody; piano accompaniment
      31 O Come, Little Children; piano accompaniment
      32 May Song; piano accompaniment
      33 Allegro; piano accompaniment
      34 Perpetual Motion; piano accompaniment
      35 Long, Long Ago; piano accompaniment
      36 Allegretto; piano accompaniment
      37 Andontino; piano accompaniment
      38 Rigadoon; piano accompaniment
      39 Etude; piano accompaniment
      40 The Happy Farmer; piano accompaniment
      41 Minuet in C; piano accompaniment
      42 Minuet No. 2; piano accompaniment
      43 Long, Long Ago
      44 May Time
      45 Minuet No. 1
      46 Minuet No. 3
      47 Chorus from \"Judas Maccabaeus\"
      48 Hunters' Chorus
      49 Musette from English Suite No. 3
      50 March in G
      51 Theme from \"Witches' Dance\"
      52 The Two Grenadiers
      53 Gavotte
      54 Bourree
      55 Long, Long Ago; piano accompaniment
      56 May Time; piano accompaniment
      57 Minuet No. 1; piano accompaniment
      58 Minuet No. 3; piano accompaniment
      59 Chorus from \"Judas Maccabaeus\"; piano accompaniment
      60 Hunters' Chorus; piano accompaniment.
      61 Musette from English Suite No. 3; piano accompaniment
      62 March in G; piano accompaniment
      63 Theme from \"Witches' Dance\"; piano accompaniment
      64 The Two Grenadiers; piano accompaniment
      65 Gavotte; piano accompaniment
      66 Bourree; piano accompaniment "; echo "
    "; echo "
    "; } function lesplus() { Menu(); echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
    "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
    Vous êtes ici: Les plus

    Répertoire pour violoncelle
      Page 01
      Page 02
      Page 03
      Page 04
      Page 05

    Supplementary materials
      Page 01
      Page 02

    Bibliographie pour violoncelle
      Page 01

    Supplementary suzuky books
      Page 01
      Page 02 "; echo "
    "; echo "
    "; } function etranger() { Menu(); echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
    "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
    Vous êtes ici: Etranger

    She invints you to kuk off the new year with a musical menu to begin with:
    To begin with a
  • A friendship cocktail with a good humor zest!
  • A suprem of good health and a gratins of prosperity
  • A musical oysters
  • A joyous souffle with cello sauce
  • A exquisite surprise deserts to give your olympic strength

    ENDING WITH:
    Un assortiment of petits fours accompanied by a fine sparteling grand cru Champagne eternal love to bring in the new year wishing your all prosperity , solidarity, generosity good health and a wonderful musical year Love Chantal


    "; echo "
  • "; echo "
    "; } function trenteans() { Menu(); echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
    "; echo " "; echo " "; echo " "; echo "
    Vous êtes ici: les 30 ans de l'école

    Invitation au Japon de la fondatrice de l'école Suzuki Marseille en violoncelle, Chantal Darieto et Rostopovitch
    "; echo "
    "; echo "
    "; } // ----- Check for no $a_action argument // ----- Main loop if (!isset($_GET['a_action'])) { Accueil(); } else { $a_action = $_GET['a_action']; switch ($a_action) { case "accueil" : Accueil(""); break; case "equipe": Equipe(); break; case "methodesuzuki": methodeSuzuki(); break; case "rondodicello" : rondoDiCello(); break; case "galerie" : Galerie($_GET['photo']); break; case "galerie1" : Galerie1($_GET['photo']); break; case "temoignages" : Temoignages($_GET['temoin']); break; case "lesplus" : lesplus(); break; case "etranger" : etranger(); break; case "news" : lesNews(); break; case "contact" : Contact(); break; case "trenteans" : trenteans(); break; } } ?>