Vous êtes ici: Temoignages / Alexis Eskandari

Que vous a apporté le groupe durant toutes ces années ? Comment s'est-il transforméen l'ensemble Rondo di Cello ?

J'ai commencé le violoncelle à six ans. Ce que j'ai surtout retenu de mes premières leçons de groupe, c'est le fait de jouer sur le même plan que les autres, puisqu'au début, on interprète les pièces Suzuki à l'unisson (déjà là, j'ai le sentiment que le groupe m'a fait faire des progrès considérables en justesse...).
Le cours de groupe était un moment de joie, à la fois parce que l'atmosphère y était très détendue, mais aussi car cela permettait de lier amitié entre nous. Il est évident, qu'ayant tout de suite intégré le groupe, je n'ai eu aucun mal à me fondre parmi les élèves de l'Ecole du Talent Musical.
A part cette impression de joie qu'il m'a laissé durant toutes ces années, le groupe m'a surtout appris à respecter une discipline, une hiérarchie des voix, et à accepter le fait que certains ayant une technique plus évoluée, jouaient les voix les plus difficiles (ce qui ne parait pas évident pour certains musiciens adultes venant de l'extérieur...). C'était une sorte de motivation au travail : progresser en technique instrumentale pour apporter un maximum de qualités à l'ensemble musical. De plus, je me suis rendu compte que cet ensemble évoluait de manière homogène, à tel point que la cohésion entre tous les violoncellistes était de plus en plus forte. C'est cette progression simultanée qui a donné naissance au Rondo di Cello.
Et j'ai réalisé son importance il y a deux ou trois ans, après un concert à la Côte-St- André ; la tension était très forte ce jour-là et, mis à part l'existence de défauts techniques, je me pris à penser que nous avions l'étoffé de semi-professionnels. Je pense que je ne fus pas seul à avoir cette fierté. Bref, pendant les années suivantes, le Rondo di Cello s'est de lui- même stabilisé et il en ressortit une aisance scénique de plus en plus grande. Petit à petit, le trac dû aux concerts me quitta, ou plutôt agit de manière inverse.
Je suis convaincu que cette assurance me vint de la qualité de chacun des musiciens présents dans le Rondo di Cello et de son chef et créateur. Chantai.